Comment trouver un job à Londres ? Partie 4 : Se préparer au mieux pour un entretien d’embauche !

Le plus important, c’est d’être naturel“. À l’approche de votre entretien, c’est ce qu’on vous répète pour vous tranquilliser. Alors, faut-il aller à son entretien “les mains dans les poches” ?

Certainement pas car pour un entretien de recrutement, être naturel et crédible suppose un véritable travail de préparation en amont. Apprendre à parler de soi, de son parcours, de son projet, et en lien avec les attentes du recruteur, cela se prépare !

D’autant que si vous avez moins de 30 ans, vous ne maîtrisez pas forcément tous les codes du monde professionnel… et que le naturel peut vous jouer des tours.

Après vous avoir aidé à rédiger votre CV, votre lettre de motivation, et à postuler, House London Trip a décidé de continuer sa série d’articles sur “Comment trouver un travail à Londres?” en vous aidant cette fois-ci à préparer au mieux votre entretien d’embauche.

Première étape : bien regrouper les éléments concernant l’entreprise, et éventuellement la petite annonce à laquelle vous répondez. Si cela vous semble peut être basique, figurez-vous que pas mal de jeunes candidats, ayant répondu à plusieurs annonces, ne savent finalement plus pour quel poste ils postulent lorsqu’ils arrivent à l’entretien.
Alors prenez le temps de reprendre l’annonce, et relisez-la attentivement.

Notez tous les points du profil recherché : formation, expérience, qualités (dynamique, bon vendeur, persévérant, etc.), et l’intitulé du poste en entier “Chargé d’affaires pour le secteur Graines et semences”.

Renseignez-vous sur l’entreprise qui recrute !

Réviser ses fiches

Au-delà du conditionnement mental, le meilleur moyen de se préserver du stress reste de bien préparer son entretien d’embauche. Plus vous anticiperez l’entretien et ses questions, plus vous serez à l’aise et convaincant. Pour cela, il s’agit d’être méthodique.

Étudier l’entreprise et son activité

Un bon recruteur vous posera forcément des questions pour vérifier que vous avez bien préparé l’entretien. Prendre le temps de se renseigner sur l’entreprise prouve déjà votre intérêt et votre motivation. Faites des recherches sur le produit ou le service en question, le secteur d’activités, les enjeux de l’industrie concernée, tentez d’estimer le chiffre d’affaires ou au moins son volume, si celui-ci n’est pas public. Vérifiez la taille de l’entreprise, de ses locaux, ainsi que leurs emplacements. Observez l’image qu’elle entretient, le ton, les couleurs, les valeurs et le profil type de ses employés. Ces connaissances vous permettront d’être à l’aise dans la conversation et vous aideront à rentrer dans la peau du parfait futur collaborateur.

Analyser la fiche de poste

Tout comme dans la lettre de motivation, reprenez en entretien les mots-clés utilisés par l’entreprise dans son annonce (sur son site Internet, dans le cas d’une candidature spontanée). Inutile d’en faire trop, il ne s’agit pas de changer votre façon de vous exprimer, mais simplement de placer ici ou là un terme fort lié au poste.

Repérez les enjeux liés à cette position :
Quels en seraient les objectifs ?
En quoi ce poste est-il important pour l’entreprise ?
Là encore, prenez le temps de vraiment comprendre ce qu’implique chaque point de l’annonce pour mieux vous projeter dans le poste.
Cherchez également à en savoir plus sur l’environnement humain
(est-ce un travail d’équipe, indépendant, quelle est la hiérarchie ?)
Des informations précieuses pour bien saisir ce l’on attend de vous et pouvoir poser des questions pertinentes !

Anticiper les questions

Grâce à ce travail, vous pourrez facilement deviner les questions que l’on va vous poser, ou en tout cas leur type. À vous de vous entraîner pour y apporter les meilleures réponses et réussir votre entretien. Certaines questions reviennent systématiquement.
Par exemple, la fameuse question concernant vos points forts et vos points faibles.
D’autres seront typiques d’un secteur ou d’une industrie.
Si vous avez peu d’expérience, n’hésitez pas à demander conseil à votre entourage ou à lire des articles dans la presse spécialisée.

Quant au fameux « Avez-vous des questions ? » que l’on a tendance à négliger en fin d’épreuve, il est très important d’y répondre, même si vous avez tout compris. Cela montre d’une part que vous avez été attentif à ce qui a été dit, un signe de motivation, et d’autre part l’occasion de prouver encore une fois que vous vous projetez dans le poste.
En voici une qui fait toujours son petit effet : « En admettant que j’obtienne le poste, quels sont les objectifs que vous souhaiteriez que j’atteigne d’ici six mois ? ». Vous voyez l’idée ?

Comment préparer l’entretien en face à face

Mener l’enquête

Le face à face reste le type d’entretien le plus courant, et se déroule en principe dans les locaux de l’entreprise. Cette option avantage le candidat, car elle offre de multiples occasions de faire bonne impression. Tentez de savoir combien de personnes assisteront à votre entretien et quels postes elles occupent dans l’entreprise. Cela vous permettra d’appréhender leur point de vue sur votre futur job. N’hésitez pas non plus à chercher des informations sur votre principal interlocuteur, en particulier s’il s’agit du dirigeant de l’entreprise. Il est important que vous compreniez qui se tient face à vous et ses attentes concernant le candidat idéal.

Que porter pour l’entretien ?

Votre enquête préalable vous aura normalement aidé à comprendre l’esprit de l’entreprise, ou tout au moins les codes du secteur. Vous pourrez ainsi choisir la tenue vestimentaire adéquate pour l’entretien. Assumez votre style, mais vérifiez les habitudes ayant cours, surtout concernant les métiers exposés à la clientèle. Certains secteurs exigent un style business, tandis que d’autres font honneur au style décontracté. Mais l’essentiel reste le confort et la sobriété. Vous devez vous sentir à l’aise dans vos vêtements pour vous concentrer sur la réussite de votre entretien.

Repérer les lieux

Doit-on rappeler que la ponctualité sera requise le jour J ?
Épargnez-vous un retard qui fera une mauvaise impression difficile à rattraper : pour cela, étudiez le trajet quelques jours avant.
Si vous vous déplacez en transport en commun, vérifiez qu’il n’y ait pas d’éventuels travaux, grèves ou déviations.
Si vous êtes en voiture, comptez un temps supplémentaire pour vous garer.

D’une manière générale, il est judicieux d’arriver avec une quinzaine de minutes d’avance. Vous pouvez ainsi vous familiariser avec les lieux, trouver le bon bureau, etc.
Évitez l’embarras d’une entrée tout en essoufflement et transpiration.

Comment se préparer pour un entretien collectif ?

L’entretien collectif est courant dans le secteur commercial. Puisqu’il s’agit justement d’évaluer vos qualités de vendeur, autant le faire dans l’élément qui sera votre quotidien : la compétition. L’idée de devoir parler de soi-même devant un groupe d’inconnus qui souhaitent vous évincer peut faire peur. Mais les recherches effectuées vous soutiendront, d’autant plus qu’il y a de fortes chances pour qu’une bonne partie des candidats n’en ait pas fait autant. Généralement, les entretiens collectifs comprennent des exercices et des jeux de rôles en groupe, qui servent à évaluer votre capacité à vendre, à prendre les bonnes décisions et à travailler en équipe. Pour réussir votre entretien collectif, prenez-le donc comme une banale journée de travail.

Bien préparer l’entretien téléphonique

Bien qu’a priori plus confortable, l’entretien à distance est pourtant plus difficile à maîtriser que l’entretien en face à face. Mais pas de panique, il suffit là encore d’une préparation adaptée.

Régler les problèmes techniques

Le recruteur vous indiquera s’il s’agit d’un appel téléphonique ou d’une visioconférence, avec Skype par exemple. Dans tous les cas, vérifiez lors de la prise de rendez-vous que vous serez alors dans un endroit calme, idéalement chez vous. Ordinateur ou téléphone, assurez-vous que vos appareils sont entièrement chargés. Dans le second cas, munissez-vous d’un kit mains libres, afin de prendre des notes aisément. Contrôlez votre connexion Internet, votre micro, votre caméra et faites des tests. Il n’y a rien de plus déstabilisant qu’un problème technique en début d’entretien.

Se préparer comme pour un entretien sur site

Qu’il s’agisse d’un entretien Skype ou non, assurez-vous d’être habillé comme pour un entretien normal, au cas où le recruteur souhaiterait enclencher une option caméra.
D’une part, sait-on jamais, ce serait tout de même gênant d’apparaître décoiffé et en pyjama devant un ou plusieurs potentiels employeurs. D’autre part, le costume faisant la moitié du spectacle, il vous met dans l’ambiance.

Travailler son expression

La difficulté de l’entretien téléphonique réside dans l’absence de visuel.
Même avec la caméra, on perd toute la gestuelle et le langage corporel, très importants dans la perception des personnes. Ce point constitue un handicap dans les deux camps : vous percevez moins bien les réactions du recruteur et celui-ci appréhende moins bien votre personnalité, votre façon d’être.
Pour compenser, il faut travailler votre expression orale pour communiquer sans stress. Chauffez votre voix, faites des exercices et répétez à voix haute vos réponses et votre présentation. Pensez à faire appel à vos proches pour leur demander leur avis sur votre prestation, et en particulier sur la perception qu’ils ont de votre voix.

Vous avez désormais toutes les cartes en mains pour réussir dans les meilleures conditions votre entretien d’embauche, et décrocher le job de vos rêves !

Et bien évidemment, si vous n’êtes pas sûre de vous ou que vous avez la moindre question, n’hésitez pas à nous contacter directement !

Et pour plus d’informations sur notre activité, rdv juste ici : https://www.houselondontrip.com/

Posted in: Uncategorised

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *